La viticulture biologique
Certification Ecocert

Soucieux de préserver ces grands terroirs, nous avons effectué une conversion en viticulture biologique. L’ensemble du vignoble est certifié par Ecocert.

La gestion de l’herbe dans les vignes se fait sans herbicides et au seul moyen des labours afin de préserver la vie microbienne des sols. Cette pratique, beaucoup plus longue et complexe à mettre en place, est le prix à payer pour rétablir l’équilibre naturel entre le pied de vigne et son sol et ainsi produire des vins uniques, véritables reflets des parcelles d’où ils sont issus.

 

En viticulture biologique, la lutte contre les maladies de la vigne (Mildiou et Oïdium, principalement) exclut les produits traditionnels de synthèse et ne permet que des produits d’origine naturelle.

On apporte, par exemple, un soin tout particulier au relevage des rameaux et des feuillages, afin d’éviter autant que possible l’entassement de végétation, propice à la propagation de l’humidité et donc au développement de maladies.

De la même façon, nous portons un grand soin à l’ébourgeonnage, pour alléger la charge en raisin sur chaque pied de vigne, de façon à ce que chacun donne le meilleur de lui-même, et surtout des raisins mûrs et sucrés.

Les vendanges
Des raisins préservés

La densité moyenne en Bourgogne est de 10 000 pieds par Ha, ce qui en fait la plus élevée du monde, alors que les rendements maximum sont faibles (environ 40 HL/Ha selon les appellations). Le rapport de nombre de grappes par pieds est ainsi très faible mais les raisins sont de grande qualité.

Les hivers sont froids mais les étés peuvent être très chauds. Les vendanges ont lieu en général dans la deuxième quinzaine de septembre. Elles sont toujours faites à la main, avec soin. Les raisins sont ensuite transportés rapidement à la cuverie en petites caisse de 15 kg, pour ne pas qu’ils s’abîment.

Cette étape est fondamentale car l’on sait qu’un grand vin se fait avant toutdans les vignes.